Quand on m’aime, je ne compte pas ! Surtout si ce dont on va parler est un présent de ma chérie d’amour que j’aime que j’ai reçu à l’occasion de Noël, une lampe de chevet connectée : La Yeelight Bedside Lamp.

 

Pour le déballage : c’est raté ! Pas de photo du carton, ni de l’emballage, ni de la jolie chaussette en papier tissé qui protège la lampe, ni de son mode d’emploi en Anglais, le plaisir d’offrir, la joie de recevoir.

 

C’est quoi encore ton truc ?

Spécifications

Une belle lampe de chevet cylindrique, avec une base en alu (du vrai) gris, et un diffuseur en plastique givré blanc. Elle fait 22cm de haut pour un diamètre de 11 cm, elle n’est pas discrète, elle pèse 700 grammes et a besoin d’un transfo 230v-12v pour fonctionner (il est fourni mais avec une belle prise chinoise, n’oubliez pas l’adaptateur !).

Elle sort 10w et 300 Lumens, largement suffisant en lampe de chevet.

Elle se contrôle de deux façons, soit de façon tactile, soit via l’application.

Le contrôle tactile

Tous les boutons sont sur le dessus la lampe :

  • On/Off
  • Choix du mode d’éclairage
  • Contrôle de l’intensité lumineuse
  • Contrôle de la couleur

On/Off : un bouton dans le centre de la lampe

Mode : le petit bouton a coté

Tout le dessus de la lampe est plat et tactile, on tourne et cela bouge, c’est très réactif et doux au touché.

Le contrôle via l’application

C’est quasiment la même chose que les autres produits Yeelight sauf qu’il faut être à portée de Bluetooth pour la contrôler.

Bien sûr elle est compatible avec la suite Xiaomi Home et l’application propose même un plugin Tasker.

Vivre avec

Je vais être honnête avec vous l’application pour contrôler la lampe ne me sert quasiment pas, une fois l’heure de réveil programmée et le flow « cheminée » créé, je ne m’en sert presque plus.

 

Et dans Domoticz alors ?

Parce qu’avec Domoticz, on n’a pas de plugin (en version stable pour le moment) mais que l’on a envie d’apprendre, et qu’à cœur vaillant rien d’impossible, OUI ! Vous pouvez la piloter depuis Domoticz ! Oui aussi bien que les autres (c’est normal on a tous la même source hé hé hé).

 

Le matériel

Il faut vous procurer une clé USB Bluetooth 4 LE comme celle ci :

 

Ou si vous avez un RPI3 c’est gagné il a déjà ce qu’il faut.

Voici deux bon tuto pour installer votre matériel :

Pour une clé USB : https://domopi.eu/ajout-et-configuration-dune-cle-bluetooth-sur-votre-raspberry-pi/

Sur un RPI3 :

Le Bluetooth doit être activé dans le panneau de configuration raspi-config

Installation des outils

Ensuite vous installez Python3.4

Puis vous installez les librairies nécessaires pour piloter le Bluetooth depuis Python et les librairies pour la lampe de chevet :

Cette librairie est disponible gratuitement et a été créée sur GitHub : https://github.com/rytilahti/python-yeelightbt

Maintenant il vous faut l’adresse Mac Bluetooth de votre lampe de chevet, vous l’obtenez en lançant :

qui vous listes tous les appareils en Bluetooth LE à proximité du dongle USB 4 LE

les touches CTRL+C pour arrêter le défilement.

Les lampes de chevet ont toutes le même début de nom : XMCTD_ donc ici l’adresse Mac est : F8:24:41:E5:59:xx

Pour les tests on passe cette adresse en Variable :

Et voilà vous avez tous les outils, maintenant j’explique comment cela fonctionne.

 

Les Commandes

La librairie, c’est une sorte de raccourci pour parler à votre lampe de chevet, elle permet de :

  • Détecter l’état la lampe de chevet avec la commande:

    Donne en résultat:

  • Allumer / éteindre la lampe:
  • Choisir la température de Blanc:
  •  Retour d’état avec la commande:
  •  Choisir une couleur: 
  • Retour d’état avec la commande:
  • Choisir l’intensité lumineuse avec la commande:
  • Retour d’état avec la commande:
  • Connaître l’état de la lampe avec la commande:

 

Vous avez essayé ? c’est magique !

Les scripts

Maintenant il faut comprendre et décortiquer toutes les actions nécessaires pour allumer la lampe :

1 – On

2 – Choix de la couleur ou de la température de blanc

3 – Choix de l’intensité lumineuse

Si je veux que cela se fasse automatiquement je dois créer un script bash qui va exécuter les ordres les uns après les autres comme celui ci :

Il s’appelle blanc.sh

Pour l’extinction j’utilise celui ci :

off.sh

 

Bien sûr il vous faudra donner les droits à vos scripts : sudo chmod 777 nomduscript.sh

 

Pour un WAF à 100%

Maintenant que l’on a les scripts qui fonctionnent il suffit de les associer aux interrupteurs virtuels qui vont bien comme ici avec un sélecteur :

  

 

Je vous ai même fait une icône pour personnaliser votre Domoticz : https://drive.google.com/open?id=0B46sxK2orIeweUdVMlZwMEsyYzA

Oui mais quel intérêt de piloter ta lampe de chevet avec ta domotique ? Presque aucun, surtout que l’application fait très bien le boulot, sauf dans 2 cas :

  • Avoir un interrupteur à coté de la porte qui permet de l’allumer à distance sans son téléphone ou via un scénario (s’il fait nuit, que alarme passe à OFF, et qu’il y a du mouvement dans l’escalier, alors allume la lampe de chevet à 50%)
  • Pouvoir lui envoyer des couleurs pour des notifications
  • Créer de multiples flows personnalisés

C’est gadget mais tellement indispensable !

Les seuls points faibles de cette lampe de chevet sont qu’elle n’est pas livrée avec un transfo à prise EU et il est impossible de couper l’émission de Bluetooth.

 

Ce qui manque reellement ce sont les compétences pour faire un vrai plugin python pour Domoticz…Avis au lecteurs si vous pouviez aider a la cause.

 

 

 

 

 

Tuto – Lampe de chevet Yeelight Bluetooth dans Domoticz

Editor Rating

Design:
Fonctionnalitées:
Integration dans Domoticz:

6 Replies to “Tuto – Lampe de chevet Yeelight Bluetooth dans Domoticz”

        1. Attention ne dit pas cela ! On va me traiter de copieur sur le Forum Jeedom ! Il ne faut pas oublier que sans concurrence on stagne

          Sarakah fait un tres bon boulot, il a beaucoup de compétence, et il a même utilisé Domoticz en 2015 (on peut trouver ses posts sur le forum EasyDomoticz) avant d’être Jeedomisé.

          Alors oui les articles ce ressemble forcement car ils traitent de nombreux sujet en commun : tout simplement car que ce soit avec Domoticz ou Jeedom les problématiques sont sensiblement les mêmes (comment je garde ma lumiere allumée dans le couloir, comment je détecte si il y a du courrier, est ce que je gratte mon pare brise demain, mon lave linge a t’il fini son cycle.

          Les nouveaux produits sont également les mêmes pour tous, il est donc normal que l’on retrouve des similitudes dans les demarches et les approches, enfin les utilisateurs avancés ne partage que très peu leurs savoirs : une fois que l’on a mis des solutions en place on garde ses recettes, comme les mamies de Tipiak, ce n’est pas ma façon de voir les choses, j’ai beaucoup appris grâce aux blogs et forums : a moi de partager !

          Le fait est que pour nous français il y a un très gros lobby Jeedom (On ne compte plus les bloggueurs ami de Jeedom, et le pire c’est qu’ils ce tirent dans les pattes), il faut contre balancer cela afin de conserver une ouverture aux solutions existantes.

          Il faut aussi montré que Domoticz fait aussi bien que les autres solutions, tout en etant un projet freelance ne dependant d’aucune entreprise ou groupe. C’est juste différent a mettre en place.

           
  1. C’est tout à fait ça! Moi j’ai testé plusieurs solutions avant de choisir domoticz. Après chaques personnes et utilisations doit trouver sa solution. J’ai mon frère qui s’en va tester home assitant. Moi je restes à domoticz mais yadom est prométeur. EN ts cas, en aucuns cas je ne dénigre le travail de sarakah, mais l’avantage de domo-attitude, c’est que les exemples sont directement avalabes sur domoticz! 😉

     

Laisser un commentaire